Catégorie : Politique

Ebola et coups fourrés

L’Afrique est contaminée, fuyez pendant qu’il est encore temps.

Tel serait ce que comprendrait un visiteur d’une autre planète s’il devait se faire une idée de ce qu’il se passe au bled en se fondant uniquement sur les papiers, les billets et les tweets qui circulent autour d’Ebola. Non que je ne sois un fervant défenseur de la politique de l’autruche mais trop is too much.

L’énigme Samantha Lewthwaite

White Widow

Le monde est mondial. On arrête pas de le marteler sur ce site. Et quelle meilleure (et triste) illustration de ce principe que le terrorisme. Insuffler la peur à la population au travers de violents attentats: telle est la « mode » qui a l’air de s’être déversée sur le bled. Kenya, Somali, Nigeria, Ouganda et j’en passe: ça pète partout. Sans rentrer dans les détails du pourquoi et du comment, car je le rappelle les vrais journalistes font ça mieux que nous, je voulais m’intéresser à un personnage qui est un symbole incompréhensible du mouvement: Samantha Lewthwait plus connue sous le nom de La Veuve Blanche.

la passe de trois

Je ne vous apprendrais rien si je vous disais que le gros sujet de non-discussion au bled en ce moment ce sont les élections à venir dans les trois prochaines années dans un max de pays. Pourquoi est ce important cette fois-ci et pas avant ? Parce que beaucoup des mandataires arrivent à la fameuse limite de deux mandats consécutifs non renouvelables fixée par la constitution. Cependant, comme le pouvoir « ça goûte bien », dixit un pote congolais, ils se verraient bien rempiler pour une troisième fois. Sans s’attarder sur la pertinence de ce choix, je laisse ça à des analystes politiques locaux qui savent de quoi ils parlent, penchons nous plutôt sur les astuces mis en place pour faire sauter le verrou législatif.

A Quoi ça sert: Le Super Consultant

Que faire quand on est un bibloss et que l’on n’est plus au pouvoir ? Contrairement à ce qui se passe au bled, un grand nombre de politiciens du nord ne meure pas en fonction. Ils ont occupé les plus grandes fonctions de leur pays mais arrivent à cette date fatidique où il faut céder la place car le job était à durée déterminée. Ils ne sont pas encore assez vieux pour prendre leur retraite et ils ne peuvent pas retourner dans leur parti d’origine pour des raisons de prestige évidentes. Que faire alors ? J’ai une idée: pourquoi ne pas mettre son immense expérience et son carnet d’adresse au service de quelqu’un qui en aurait besoin par exemple, et tout à fait au hasard, les dirigeants du bled.

Lumumbaville

La dépêche vient de tomber: le Gouvernement de la République Démocratique du Congo vient de  décider la création de Lumumbaville. Oui, vous avez bien lu, la nouvelle ville porte le nom de l’un des héros de l’indépendance RD Congolaise et de première année de souveraineté retrouvée. Evidemment certains diront que ce n’est pas trop tôt d’autre diront que c’est justement prématuré, nous nous dirons pourquoi pas ? Nous dirons même plus pourquoi s’arrêter en si bon chemin ? Nous allons d’ailleurs nous plier à l’exercice de voir qui dans le Panthéon des Blédards mérite une ville portant son patronyme.

Le blédard à l’ONU

Comme chacun le sait, on a coutume de dire au bled « One Man, One vote ». Cette phrase popularisée dans les années 80s par les opposants à l’Apartheid et ré-utilisée depuis, de manière fréquente, lors des élections au bled peut également servir lorsque l’on parle des états qui se réunissent lors de l’assemblée générale de l’ONU.

Comme vous le savez, dernièrement,  un vote plus que symbolique a eu lieu pour savoir si la Palestine pouvait prétendre à un status un peu plus important dans le concert des nations. Et pour cela, il a fallu rameuter tous les pays de la planète et procéder à un vote. Et comme l’adage ne se détrompe pas, du moins dans ce type de vote, « One Country, One vote ». Et le résultat que tout le monde attendait arriva: la Palestine n’est pas encore un pays à part entière au yeux de l’ONU, mais elle s’en approche.

La Francacophonie

Et oui LPN sort de sa lethargie au moment du sommet de la francophonie pour participer à sa manière à se rendez-vous dit-on de la langue de Molière. Je dis dit-on car il faut le dire à ceux qui ne le savent pas, la francophonie est une exemple typique du détournement efficace et efficient par un groupe d’une idée à la base pas si stupide que cela.