Archives pour le mot clé : belgique

Pourquoi nous envahissent-ils? (part two)

J’ai vu Kevin arriver. Il venait du bled et avait un français approximatif. Pendant les premiers jours,  il a été accueilli par des amis et s’est mis à cueillir des pommes pour sa subsistance journalière. Mais ce n’était pas suffisant : il améliora son français, apprit le néerlandais et s’inscrivit à un cours de marketing qu’il termina en 3 ans avec un diplôme qualifiant. Il fut alors employé par une entreprise pour laquelle il dessina des machines de travaux publics. Il paie ses factures, ses taxes et ses impôts. Il trouve même le temps de se marier et d’avoir 3 enfants.

Pour ceux qui ont lu mon premier article, Kevin est un envahisseur qui est devenu plus riche que nombre d’envahis. Mais je ne suis pas là pour raconter l’histoire d’un envahisseur qui a réussi. Je connais un tas de Kevin. Leur réussite peut être un problème pour les envahis qui n’ont pas de travail ou qui exercent un travail peu satisfaisant.

Il nous faut donc trouver un environnement où les 2 groupes (envahisseurs et envahis) s’entendent harmonieusement. Ce sera l’objet de notre troisième article.     

Pourquoi nous envahissent-ils? (part one)

Des gilets jaunes avec la hausse des prix de l’essence ou des migrants avec un malheureux bout de papier qui attend d’être signé à Marrakech,  je ne savais pas ce que j’allais dire, sur quoi j’allais écrire. Va pour les migrants…

Lorsque j’étais en première  année à l’ULB, j’ai eu un exercice de mécanique  analytique. J’étais très bon mais là j’ai eu un problème sur un exercice où tout ce que j’avais appris jusqu’alors ne trouvait son application. J’ai donc appelé mon professeur à la rescousse qui regarda ce que j’avais fait et qui  me dit :

  • Le problème avec toi Pierre c’est que tu veux tout résoudre avec des égalités alors que dans la vraie vie ce n’est pas vrai.

Je ne comprenais rien à ce qu’il me disait. Pourtant,  il n’avait pas bu.

  • Ecoute ajouta-t-il, je suis plus riche que toi.  Je comprenais encore moins. Mon prof avait encore moins bu.

J’ai mis plus de trente ans pour comprendre ce que mon prof voulait me dire. Il ne parlait pas de nous au sens propre mais de moi en future envahisseur (migrant) et de lui en future envahi. Et dans ce sens les envahis sont toujours plus riches que les envahisseurs.  Je vous laisse mariner tout ça et vous dit à bientôt…

Madame Météo

Fichtre diantre: ces traitres de français viennent de voler Tatiana Silva à la télévision nationale belge. Qu’à cela ne tienne, la RTBF vient de sortir de son chapeau Cécile Djunga pour la remplacer. Le chute du taux de mélanine constaté à l’antenne n’aura donc durée que quelques jours avant le retour à la normal. La normale ? Pour tout le monde certes mais pas pour nous qui somme toujours prêts à chercher la petite bête. Nous allons donc nous intéresser à la diversité sur les ondes télévisuelles belges.

EP#41 – Mais qui est Hervé BM ?

Les meilleurs moments du podcast enregistré le Dimanche 2016.04.24. Avec la participation de Masta P en modérateur, du Rédac Chef LPN et de nos contributeurs PGB et de JLB.

Episode 11 – Princesse Odette

Les meilleurs moments du podcast enregistré le Dimanche 2015.03.29. Avec la participation du Rédac Chef LPN, de MastaP en modérateur et de nos contributeurs JLB et PGB

SoundCloud Ultimate Error: The track you specified in the shortcode does not exist in your account.

Serge Kubla, bourgmestre de Waterloo (morne plaine) est en taule pour une affaire de pot de vin en RDC. Une affaire sordide qui implique la société Duferco, des intermédiaire politico/business, un décès suspect et surtout une certain Princesse Odette.

LA QUESTION: la Belgique n’a toujours pas laché le RD Congo ?
QUESTION SUBSIDIAIRE: les RD Congo n’a toujours pas laché la Belgique ?

 

Diamonds Are For Ever

Non seulement ils sont les meilleurs amis des dames mais en plus ils sont là pour durer. Les diamants puisque c’est de eux qu’ils s’agit sont hélas en même temps le pire cauchemar de toute nation qui en possède à l’état naturel dans son sous sol. Que ceux qui en doutent jettent un coup d’œil rapide dans les livres d’histoire. Pour les blédards par besoins d’aller à la bibliothèque puisque rien qu’en consultant le journal quotidien vous verrez l’impact que ce « produit » a sur la vie de nos « frères ».

C’était des blédards

Dans un intervalle de trois jours le journal TV a annoncé deux faits divers tragiques aux cours desquels des enfants se sont trouvés pris au piège des flammes dans la maison familiale.  Dans la majorité des cas de faits divers de ce type, on prend le temps d’assimiler l’information puis de compatir. Dans un second temps, on calcule la distance qui nous sépare des faits: la nature humaine est ainsi faite qu’elle cherche à doser l’intensité mise dans la compassion en fonction de la proximité que l’on a par  rapport aux victimes.