Catégorie : Société

Traduction SVP !

Chez LPN nous avons pour cheval de bataille de décrire la multiplicité des Afrique. Il arrive cependant que nous perdions une ou l’autre bataille (pas la guerre rassurez vous) face à ceux qui prétendant que l’Afrique est un seul pays. Dans le billet qui suit je vais aborder une de ces défaites. Il faut dire qu’elle a eu lieu dans un des domaines où il y a le plus combat: la musique. Voyez vous, bien que vivant dans des pays différents les africains sont tous « awares »  de la musique que joue leurs voisins. Que ce soit parce que le volume est trop fort ou parce que nous avons un complexe d’infériorité par rapport à ce qui vient d’ailleurs le résultat et le même: nous savons ce qui s’y fait et nous avons des questions qui méritent réponses.

Madame Météo

Fichtre diantre: ces traitres de français viennent de voler Tatiana Silva à la télévision nationale belge. Qu’à cela ne tienne, la RTBF vient de sortir de son chapeau Cécile Djunga pour la remplacer. Le chute du taux de mélanine constaté à l’antenne n’aura donc durée que quelques jours avant le retour à la normal. La normale ? Pour tout le monde certes mais pas pour nous qui somme toujours prêts à chercher la petite bête. Nous allons donc nous intéresser à la diversité sur les ondes télévisuelles belges.

Mais que reproche -t-on aux euro-descendants ?

« Euro-descendant » ? J’avoue que avant aujourd’hui je n’avais jamais entendu parlé de ce terme. Mais maintenant que j’ai payé un pack de chaines africaines j’ai enfin accès aux infos telle que présentée en Afrique. C’est là où je suis tombé sur ce terme. Il était utilisé dans la même phrase que « afro-descendant », un autre terme haut en couleur ( ndla: jeu de mot très nul que j’assume ). Les médias américains nous rappellent chaque minute que Black Lives Mater il est temps de jeter un coup d’œil sur la paille que nous avons dans l’œil.

Assurance tous risques

Ce billet devait en fait s’appeler « Mais que reproche-t-on à Landry Amiang ?« . Mais hélas le rédac chef, notre spécialiste des choses gabonaises, est en vacances (le vénard). Vous n’apprendrez donc rien ou presque de ce que l’on reproche à Landry « Washington » Amiang dans ce billet. Tout ce que j’en sais c’est que ce gabonais établi aux States s’est fait un nom sur le Net depuis quelques années grâce à ses interventions engagées contre les autorités gabonaises. Récemment il a pris sur lui de porter sa lutte sur le terrain même et il a débarqué à LBV. Ni une ni deux il a été conduit dans un lieu sûr par la police « pour sa propre sécurité ». Ce qui nous amène au propos réel de cet article: quelle est cette fameuse assurance tout risque à laquelle souscrives les ‘fricains de la diaspora au moment de rentrer au bled ? LPN enquête pour vous.

EP#41 – Mais qui est Hervé BM ?

Les meilleurs moments du podcast enregistré le Dimanche 2016.04.24. Avec la participation de Masta P en modérateur, du Rédac Chef LPN et de nos contributeurs PGB et de JLB.

Mais que reproche-t-on à Lionel Messi ?

Il y ‘a deux types de personnes sur terre: celles qui aiment Lionel Messi et celles qui lui préfèrent Cristiano Ronaldo. Ah non, il y a un troisième type de personnes, dont je fais partie, le gars qui est totalement indifférent à l’un comme à l’autre. Et pourtant j’aime le football mais rien n’y fait je n’arrive pas à les encadrer. Heureusement pour eux notre groupe est minoritaire, ce qui leur confère un quasi-status de dieu du stade vivant parmi les hommes. Ces super stars du ballon rond sont donc des sommités planétaires ce qui est particulièrement utile dans un monde mondiale. Mais voilà cette « mondialité » a ses limites et Lionel Messi l’a appris à ses dépends, grace au bled.

L’homme fort: Uhuru Kenyatta

Il l’a fait : Uhuru Muhigai Kenyatta est allé crânement se présenter devant la Cour Pénale Internationale à La Haye. En effet, l’institution controversée en charge de juger uniquement les blédards des procès trop gros pour leur juridiction naturelle a ouvert une procédure contre le kényan. La cause ? Il semblerait que Uhuru Kenyatta était un des instigateurs des révoltes meurtrières qui ont émaillé la suite des élections présidentielles entre 2007 et 2008. Mais voilà, entre temps, le gars est devenu PR et c’est armé de cette nouvelle casquette, qui lui confère un certain « courage », qu’il s’en va défier ses juges: la marque d’un homme fort comme on les adore au bled.