Archives pour le mot clé : démocratie

Pourquoi l’homosexualité rend fous certains blédards

Pour ceux qui suivent LPN depuis ses débuts, vous savez que, en ce qui concerne les droits des homosexuels au bled, ce blog a toujours était aux premiers rangs de ceux qui prônent l’ouverture et donc l’acceptation pleine et complète du fait homosexuel. Cette démarche que certains qualifieraient de dangereuse quand d’autres parleraient de contribution citoyenne ou humaniste n’a rien de désintéresser. Au contraire le but est de démystifier un sujet de société afin que les blédards dépassent leur craintes, espoirs et illusions et s’attaquent aux vrais défis du bled… ce que l’homosexualité n’est pas.

#OccupyBledStreet

En Europe on les appelle les Indignés. Aux États-Unis ils sont réunis derrière la bannière « Occupy [insérer ici un nom de ville ou haut lieu de la Finance] ». Ces occidentaux issues de toutes les classes sociales sauf une qui prétendent représenter 99% de la population de leur pays ont décidé de s’insurger contre les autres 1%. Ces derniers ne se contentent pas de se partager 99% des richesses du pays (de la planète ??) mais en plus ils ne font pas preuve du minimum de solidarité avec ceux là même qui les ont aidé à acquérir cette fortune. De telles inégalités existent également au bled or, je ne vois pas l’ombre d’un indigné à l’horizon. Tentative d’explication.

Le bras long

A plusieurs reprises nous avons chez lepetitnegre.com mis l’accent sur les subtilités du langage français tel qu’employé par les blédards. Certaines expressions idiomatiques se trouvaient détournées de leur sens premier, ou devrais-je dire, de leur sens français. Pourtant quand on y réfléchit, le sens que les blédards donnent aux choses est tout aussi pertinent. J’en veux pour exemple l’expression du jour « avoir le bras long » que les français expliquent par « avoir de l’influence« . Pour les blédards c’est encore plus concret: cela signifie pouvoir atteindre physiquement n’importe qui quel que soit l’endroit où il se trouve.

Ce que je crois

Et voila, quand j’ai la flemme de trouver un titre accrocheur j’en reviens à piquer le titre des fameux éditoriaux de Béchir Ben Yamed le fondateur de Jeune Afrique. Le but de cette usurpation passagère et d’essayer comme bien d’autres avant moi d’expliquer pourquoi les blédards du sud ne suivront pas leurs cousins du nord dans leur révolution. Notez que c’est là ma vérité qui n’engage que moi (désolé pour la tournure de la phrase :): ndla) et que je suis sur que vous, chers lecteurs avisés, aurez une lecture tout autre de la situation.

A quoi ça sert (12): La Démocratie ?

Et oui, vu que l’actualité africaine est décidément dominée par la crise ivoirienne en ce début d’année, je suis obligé d’y revenir bien malgré moi. Mais cette fois-ci, c’est de manière totalement fortuite qu’elle sert de point de départ à une question qui taraude l’esprit de pas mal de blédards en ce moment: Mais finalement à quoi sert la démocratie ?

A quoi ça sert (11): La manifestation

Enfin, quand je titre « la manifestation » j’entends bien La Manif’ en français dans le texte. Il ne s’agit pas de disserter sur une quelconque apparition divine mais bien sur ce mouvement de foule qui vise à clamer haut et fort en s’appuyant sur la puissance du nombre une revendication. Vu que les français, champions mondiaux toute catégorie de l’exercice viennent de me gâcher deux semaines de business, je vous préviens tout de suite que ma revue du phénomène sera salée.